Accueil » Sexualité » Comment bien sodomiser une femme ?

Comment bien sodomiser une femme ?

Comment bien sodomiser une femme

La sodomie ou le « coït anal » est un rapport sexuel se réalisant par la pénétration de l’anus. Considérée comme une pratique anormale et contre-nature par certains, elle fait l’objet de quelques critiques. On lui reproche notamment le fait de favoriser l’hémorroïde ou l’incontinence anale.

Pourtant, ces idées reçues sont fausses. Cette pratique ressemble bien à toutes les autres pénétrations sexuelles. La sodomie présente même l’atout de procurer un plaisir inégalable. C’est pour cette raison que de nombreux couples hétérosexuels ou homosexuels n’hésitent pas à la pratiquer.

Si des bruits circulent autour de la pratique de la sodomie, c’est certainement à cause de sa mauvaise exécution. Pour être sensationnelle, une sodomie doit être bien faite. Comment sodomiser une femme ? Si vous souhaitez enculer votre femme, voici les règles de bases pour une sodomie réussie.

1. Une envie réciproque : la condition préalable

Avant d’entamer quoi que ce soit, il faut vous assurer que votre femme désire bien la sodomisation anale. Elle doit vraiment en avoir envie. Un simple consentement ne suffit pas. En effet, elle peut accepter le sexe anal sans pour autant le désirer. Elle le fait uniquement dans le dessein de vous faire plaisir. Et cela n’est pas toujours synonyme d’envie.

La différence réside dans l’effet provoqué par la pénétration anale. Lorsque votre femme la convoite, la sensation sera plus forte. Elle intègre le jeu, elle veut se faire enculer pour son propre plaisir. Elle s’excitera plus facilement, un véritable ingrédient pour mettre l’ambiance et réussir la sodomie.

Faire une sodomie doit vous faire plaisir à vous deux. Ainsi, si vous ne ressentez pas encore l’envie, il faudra patienter.

2. Sélectionnez les positions favorables au plaisir anal

La règle la plus importante pour bien sodomiser une femme, c’est la sélection d’une bonne position sexuelle. En effet, certaines positions sont vraiment adaptées à la pénétration anale et elles offrent des sensations folles aussi bien pour la femme que pour l’homme.

La cuillère

Cette position de la cuillère est la plus favorable pour le plaisir anal. En effet, vous vous allongez l’un serré avec l’autre du même côté. L’homme derrière et la femme devant. C’est comme si vous étiez deux cuillères assemblées. Elle ne demande pas trop de mouvement. Vous pouvez alors contempler le sexe anal et jouir ensemble sans déployer trop d’énergie.

La cavalière

Il s’agit d’une position offrant un maximum de confort à votre partenaire. En fait, elle s’assoit au-dessus de vous et vous, vous restez allongé pour la pénétrer. Elle a donc le contrôle de la pénétration et ainsi de vos plaisirs. Vous pouvez en même temps l’exciter en stimulant tout son corps. Vous pouvez par exemple toucher son clitoris par une main et ses seins par une autre.

De plus, le poids de son corps facilitera le coït anal. Vous ressentirez du plaisir surtout au niveau de la prostate, tandis que votre femme explorera une bonne vibration anale.

L’éléphant

La femme s’allonge sur le ventre, l’homme adopte la même posture, mais il s’appuie sur ses bras pour la pénétrer. Une position tendre pour la femme et dominante pour l’homme. Elle peut profiter pleinement de la sodomisation anale tout en se relaxant.

La chaise

Cette position est facile à entreprendre en utilisant une chaise. Vous vous assoyez d’abord et votre femme vous rejoint, mais en vous tournant le dos. Vous pouvez alors continuer les caresses de toutes les parties de son corps. Elle, de son côté, peut maîtriser la pénétration anale. Elle peut par exemple choisir de ne pas trop enfoncer votre pénis.

3. Allez-y petit à petit

La pénétration anale se distingue un peu de la pénétration vaginale. Il faut y aller doucement, notamment lorsqu’il s’agit d’une première fois pour vous et votre femme.

Évitez de lui causer des douleurs

Si vous savez vous y prendre, ce type de coït ne devrait pas faire mal à votre femme. Bien au contraire, il devrait lui accorder d’énormes plaisirs. Pour cela, il faut le réaliser petit à petit. Il ne faut jamais forcer le passage ou faire des pressions du premier coup. Si elle est assez excitée, la pénétration du pénis peut se faire sans problème.

Vous pouvez commencer par le cunnilingus couplé avec l’anulingus. Son corps sera prêt à accueillir votre calibre en quelque minute, et ce, quelle que soit sa taille. Néanmoins, il est plus prudent de doigter d’abord l’anus avec un ou deux doigts.

Écoutez votre femme

Dès le début de votre action, il faut écouter votre femme. Elle peut vous filer un message pour vous faire savoir ses ressentis. Par exemple, si elle n’est pas à l’aise ou si elle a mal, elle peut le dire directement ou par des cris.

Utilisez un lubrifiant

Comment sodomiser une femme de façon réussie ? La meilleure manière d’y arriver c’est d’utiliser un lubrifiant. Ce produit va en quelque sorte mouiller l’anus et faciliter le chemin. Il constitue le moyen le plus sûr pour donner une belle sensation et éviter la douleur.

La douleur peut casser l’ambiance et rendre l’expérience traumatisante pour la femme. Un coït anal douloureux est complètement raté. Alors, avant de tenter le coup, n’oubliez pas de vous munir d’un bon lubrifiant.

Un sextoy : une bonne idée pour accentuer le plaisir

Essayer un plug anal peut être une très bonne idée pour intensifier le plaisir. En effet, ce gadget est conçu pour pénétrer l’anus avec sa forme un peu pointue. D’ailleurs, il existe des plugs pour les débutants, ils sont parfaits pour réussir votre première tentative de sodomie.

4. Adoptez une bonne hygiène

La dernière règle pour faire une sodomie jouissante est d’adopter une hygiène sans faille. Il faut être entièrement propre pour pouvoir exécuter toutes les pratiques liées à l’anus.

Il est même recommandé de faire caca avant l’acte et de bien se laver. De cette manière, l’homme peut envisager de lécher le cul de la femme et de le doigter sans souci.

La sodomie respectueuse et plaisante

Lorsqu’il s’agit de pratiquer la sodomie avec une femme, il est crucial de comprendre à la fois les aspects physiques et émotionnels de cette pratique sexuelle.

Dans le contexte du BDSM, où les jeux de pouvoir et de soumission peuvent être explorés, la sodomie peut être vécue comme une forme d’expérimentation et de plaisir mutuel.

Cependant, il est primordial de souligner que toute pratique sexuelle doit être basée sur le consentement libre et éclairé des partenaires, et qu’une communication ouverte est essentielle pour établir les désirs, les limites et les attentes de chacun.

Une préparation minutieuse, l’utilisation de lubrifiants de qualité et un respect constant du confort et du bien-être de votre partenaire sont des éléments clés pour une expérience satisfaisante et sans douleur.

En abordant la sodomie avec respect, compréhension et attention, vous pouvez créer une expérience sexuelle épanouissante et consensuelle dans le contexte du BDSM.

L’art de préparer et d’exciter avant la sodomie

Lorsqu’il s’agit d’explorer la sodomie avec une femme, il est important de prendre en compte les préliminaires inattendus qui peuvent exciter et préparer à cette pratique sexuelle. Les préliminaires jouent un rôle essentiel pour créer une ambiance sensuelle et éveiller le désir chez la femme.

Des gestes inattendus tels que des massages sensuels, des caresses douces et des baisers passionnés peuvent contribuer à créer une atmosphère d’intimité et de confiance. La communication est également cruciale pour comprendre les préférences et les limites de votre partenaire. Prenez le temps de l’écouter et de lui donner la possibilité de s’exprimer sur ce qui la fait se sentir excitée et à l’aise.

Lorsque les préliminaires sont abordés avec attention et créativité, ils peuvent non seulement préparer la femme à la sodomie, mais aussi intensifier le plaisir et renforcer la connexion émotionnelle entre les partenaires. Il est donc important d’accorder une attention particulière aux préliminaires pour créer une expérience sexuelle épanouissante et consensuelle.

Quelques astuces pour une sodomie réussie

Sodomiser une femme est légèrement différente de la pénétration vaginale. Même si le coït anal n’est pas difficile à réaliser, il demande quand même quelques exigences.

Avant tout, il faut que l’envie soit partagée. Puis, vous devrez choisir une des positions sexuelles propices pour la sodomie. Ensuite, il faut vous y prendre de la façon la plus douce possible. Enfin, n’oubliez pas la propreté dans tous vos actes sexuels.

Alors, êtes-vous prêt à mettre en pratique ces conseils pour un plaisir sans précédent ?