Comment vivre sa sexualité débridée?

Vivre sa sexualité de manière débridée ne veut pas dire que du jour au lendemain nous devons nous retrouver en combinaison moulante, fouet à la main et masque sur les yeux, à moins d’en avoir envie...

sexualité décomplexée

À l’heure où le web nous fait croire qu’une vie sexuelle épanouie ressemble à un film porno où le livreur de pizza sera « le coup » du siècle, ou l’infirmière au décolleté et assoiffée de fantasmes fera tout pour vous guérir, il est temps de dire stop !

Non ! pour être « Cool » nous ne devons pas avoir la sexualité débridée de « Samantha » dans « Sex in the City », et pour les hommes rien ne sert de ressembler à « Gannicus » dans « Spartacus » pour être satisfait dans sa vie sexuelle.

Aujourd’hui, nous finissons par ne même plus apprécier notre vie et nos désirs tant la pression autour du sexe est grande.

En ses temps agités c’est le moment de se poser les questions vraiment importantes : « De quoi ai-je envie ? » « Quand et Comment ? ».

Il est donc important pour pouvoir vivre sa sexualité, de l’accepter et de la comprendre.
Dans cet article le but est principalement de se poser les bonnes questions plutôt que de donner des directives.

S’accepter

Alors oui, si nous regardons la TV, les magazines, les blogs internet nous devrions tous ressembler à Scarlett Johansson ou à Hugh Jackman.

Mais voilà ce n’est pas le cas ! Et donc, de ce fait nous pouvons nous sentir mal dans notre corps et nous n’osons pas imaginer que ces jolies scènes d’amour et de sexe dont nous rêvons peuvent nous arriver un jour.

Et l’on se trompe ! Déjà si nous nous posons la question de comment vivre notre sexualité débridée, c’est parce que nous avons une sexualité, même si celle-ci ne nous convient pas actuellement.

C’est donc que notre physique a déjà séduit, arrêtons de croire qu’il faut avoir un physique avantageux pour prétendre s’éclater au lit, c’est accessible par tous et heureusement.

Il suffit juste de trouver le, ou les selon vos goûts, bons partenaires. Et cela tombe bien car les sites de rencontres vous offrent aujourd’hui une panoplie de prétendantes et de prétendants.

Le plus difficile désormais est de savoir le type de relation que l’on recherche. Que ce soit sur un site de rencontres coquines ou pour une relation sérieuse,  nous pouvons tous y avoir droit et le premier pas est de s’accepter soi-même.

Notre physique est souvent moins en cause que notre psychique dans ce domaine, alors bousculez vous un peu si cela est nécessaire et partez à la recherche de vos désirs. Il y a tellement de possibilités qui s’offrent à vous aujourd’hui, les sites de rencontres sont d’une diversité incroyable.

Chez PassionMag, nous vous avons sélectionné uniquement les sites qui en valent la peine, de qualité, et ce par catégorie.

Alors n’hésitez pas à y jeter un oeil, il n’y a aucune chance de se tromper. 😉

Écouter ses envies

sexualité débridée
Et si vous osiez enfin découvrir votre sexualité à 100% ? N’attendez plus, débridez-vous !

Dans un premier temps, il est important de s’écouter.

Ses envies, ses désirs ne doivent pas forcement être comme dans les films pornos ou comme dans 50 nuances de Grey.

Nous pouvons complètement être satisfaits par un petit câlin le soir, dans son lit, avec son partenaire, sans avoir à rougir de cette sage activité.

Ou au contraire nous pouvons tout à fait avoir envie d’un ébat sauvage au milieu de la nuit dans un parc, ou un parking désert, cela ne regarde que nous. Que vous? Enfin presque, car la police à son mot à dire si vous vous faites attraper pour exhibitionnisme dans ce fameux parc. Mais ça, c’est une autre histoire.

L’important est de définir ce qui nous fait plaisir et non ce qui nous est dicté par le cinéma, la littérature érotique et d’une manière plus générale les médias.

Chacun est différent, fort heureusement, avec ses envies, ses fantasmes, l’important est de les identifier, de les accepter et si possible de les assouvir.

Peu importe les moyens, le but est de s’accepter et céder à ses désirs sans culpabiliser. Il n’y a aucune raison de culpabiliser, et surtout ne pas céder à une quelconque pression pour finalement se retrouver frustré sexuellement.

Prendre son temps pour une sexualité décomplexée

Autre idée reçue, les clichés sont nombreux en ce qui concerne la sexualité débridée.

Accumuler les parties de jambes en l’air avec divers partenaires en version Mac Do (un petit coup à emporter vite fait bien fait), n’aide pas à acquérir de l’expérience !

Au contraire, comment être épanoui(e) sexuellement si on ne prend pas le temps de comprendre ses envies, de voir si les caresses nous plaisent, de prendre le temps de connaitre son partenaire, de développer un jeu sensuel, d’expérimenter dans la confiance et le bien être des jeux qui nous passent par la tête.

Dans le sexe la vraie expérience vient de la connaissance que l’on a de soi, nous pouvons avoir eu des dizaines de partenaires sans orgasme cela ne fera pas de nous des dieux du lit.

Nous pouvons avoir eu qu’une expérience mais maitriser de main de maître l’art du coït.

Gardons un peu de pudeur

Sérieusement depuis quand étaler sa vie sexuelle sur la place publique permet d’atteindre le Nirvana ?

Attendre l’orgasme reste quelque chose de personnel, qu’avons-nous à gagner à faire l’étalage de notre vie intime, hormis entre ami(e)s très proches pourquoi pas ?

Nous trouverons toujours dans notre entourage, (en nous basant sur les dires de ceux-ci) des dieux vivants du sexe. Mais pour les amateurs de frites, nous dirons que c’est celui qui en parle le moins qui en mange le plus…généralement. 😉

Le but est d’assumer sa sexualité, pas d’écouter la frénésie, parfois mythomaniaque, des autres.

Entre fanfarons, nymphos, vantards et mythomanes ceux qui en parlent sincèrement se font rares.

Donc, comme dit l’adage « Pour vivre heureux, vivons cachés ! »

Pas la peine d’en parler des heures et gardons notre jardin secret, vous en serez davantage satisfait(e).

Amusons-nous !

Assumer sa sexualité
Cherchez toujours à satisfaire vos désirs et fantasmes avant ceux de quiconque ! Assumer sa sexualité c’est aussi une opportunité de changer de vie.

Je vais peut-être enfoncer une porte ouverte, mais surtout n’oublions pas qu’il s’agit de se faire plaisir.

Au même titre que de manger une glace, faire un tour de manège ou regarder un bon film.
Le besoin physiologique est celui de la conception d’un enfant, le reste doit être de l’ordre de l’amusement.

Pas la peine de s’écrouler sous les dictats d’une société qui nous vend l’acte sexuel comme une chose tellement anodine que tout le monde doit le faire 150 fois par jour.

Il s’agit d’un moment agréable à prendre avec légèreté, pour se faire du bien et se détendre. Si vous commencez à le faire pour la seule satisfaction de l’autre, c’est qu’il est grand temps de revoir ses plans, et de réfléchir longuement sur vos désirs, et rien que sur les vôtre.

Donc en conclusion, pour vivre une sexualité débridée il est important de vous accepter, de vous écouter, de prendre votre temps, de garder votre jardin secret et de vous éclater.

Tout dépend de vous, de vos envies, en aucun cas il n’est nécessaire de se conformer au monde extérieur, pour se faire du bien, bien au contraire.

Vous êtes les propres gardiens de votre épanouissement sexuel, vous pouvez dire oui ou non, où, quand et comment et surtout sans honte. Alors jetez un oeil averti sur PassionMag et surtout, amusez-vous bien, c’est le plus important !

Donnez votre note :

4.5
Votes: 2
Inès Marin
Rebelle équilibrée, fan inconditionnelle de nourriture japonaise et de tatouages. Je déteste la routine et il n’est jamais trop tard pour de nouvelles expériences selon moi. Perfectionniste, si je décide de faire une chose je le fais bien. Mon plus grand rêve...passer une journée dans la peau d'un dauphin. Une journée je le répète !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Écrivez un commentaire
Saisissez votre nom ici